(514) 596-1010 Réservations WoD du jour
  • 08FéV 2017

    Trouver des solutions

    Le scénario suivant arrive souvent: Vous vous échauffez pour le WoD avec une charge ou avec un mouvement donné. Le WoD commence et un round plus tard vous réalisé votre calvaire qui commence parce que votre technique ne suit pas et rien ne vas plus.

    Oui, d’accord, pour la majorité des cas, vous devriez baisser la charge du WoD. Par contre, pour ceux qui maitrise bien leur technique, la solution ne réside pas là hélas.

    La raison réside entre les 2 oreilles. Que ce soit à cause que votre premier round n’a pas été comme vous voulez parce que vous:

    • N’étiez pas assez échauffés,
    • Votre tête était ailleurs.
    • Vous avez commencé avec une trop longue série sans arrêt.
    • etc

     

    Peu importe la raison, vous êtes dans un état où vous voulez tout arrêter. Je vais citer ici Don Mazzeti de Bro Science au sujet de la smith machine:  You can not rerack life! (Bro science How to use a smith machine).

    Si vous n’avez pas regardé la vidéo, je vous propose un exemple concret: vous partez sur une expédition de hicking en montage sur une semaine. On vous laisse au bord d’un lac, au pied de la montagne avec un sac minimal pour l’ascension de la journée. Toute votre nourriture, sac de couchage et tente ont été laissés en haut de la montagne que vous allez atteindre en milieu d’après midi.

    La journée s’annonce bien, la température est clémente et elle ne devrait pas changer pour les prochains 3 jours. Vous êtes confiants en vos capacités, votre équipement et vous débuter l’ascension.

    Après 2 heures d’ascension, la température commence à changer et, à mi-chemin, la température chute, la pluie commence à tomber et votre situation est vraiment misérable. Le sommet est encore loin, mais si vous décidez d’arrêter ou même de revenir au point de départ rien ne vous attend qui va vous permettre de survivre à cette épreuve. La survie vous attend en haut de la montagne où vous devrez continuer d’avancer malgré la température, le froid, etc.

    Dans ce cas si, “you can not rerack life”. L’option d’arrêter ici ou de rebrousser chemin n’est pas une option possible. Vous vous devez de trouver une solution à ce problème et faire preuve de résilience.

    Je me dois d’affirmer de nouveau mon énoncé de départ: Dans le cadre d’un WoD, entendez-moi bien, je ne parle pas ici de continuer quand la qualité d’exécution des mouvements vous met à risque de blessures. Je parle ici du moment où votre résilience mentale vous lâche vue les conditions.

     

    C’est bien beau, mais comment je peux reprendre le contrôle?

    Comment reprendre contrôle du mental? Voici quelques pistes de solutions:

    1. Bâtir sur le positif et ce qui marche bien
    2. Changer le langage intérieur.
    3. Mettre en perspective l’épreuve actuel vs une épreuve plus difficile du passer.

     

    1- Bâtir sur du positif:

    C’est ici que la qualité de votre entraînement et la précision d’exécution des mouvements va vous soutenir. C’est l’occasion de faire un focus mental et se centrer pour repasser nos points techniques qui vont nous aider dans l’exécution du mouvement.

    Par exemple, commencer avec un point à la fois. Une fois ce dernier maîtriser vous pouvez en ajouter un autre de plus. Pour un push-press on pourrait y aller premièrement avec une ceinture abdominale plus solide, puis ajouter la composante de pousser par les talons et terminer avec le fait de garder la barre proche du visage.

    2- Changer le langage intérieur:

    Il arrive trop souvent que nous sommes écrasés par la tâche à accomplir lors d’un WoD. Elle n’est pas encore commencée et nous anticipons déjà l’effort à venir. Vous avez le contrôle sur le mouvement ici, maintenant. Le futur n’a pas d’emprise sur vous c’est tu pas beau. Continuez d’avancer et bâtissez sur du positif. Par exemple: “J’ai 3 rounds de fait, il en reste juste 2.”

    3- Mettre en perspective l’épreuve actuel vs une expérience passé plus éprouvante:

    Si vous faites du CrossFit ou que vous avez le loisir de prendre du temps pour vous entraîner, vous faites partis du 3% des gens aisés de la planète (on rentre pas dans le débat politique s’il-vous-plaît). Donc, après votre entraînement, vous avez un toit, de la nourriture, une douche chaude, du linge propre et une sécurité physique qui vous attend.

    Si on reprend l’exemple de la montagne précédente, un WoD de 10 minutes mis en parallèle à l’épreuve de l’ascension n’est rien vue sa durée et son risque. Ça reste une question de perspective selon les épreuves passées.

    Vous vous devez de trouver des solutions pour vous permettre de passer au travers d’un WoD. L’option d’avoir un DNF (did not finish) volontaire ne devrait pas être envisagé. Surmonter l’épreuve et bâtissez votre résilience jour après jour lors de vos entraînements.

     

    Coach Math

    Instagram: @beardedandlifting