Donne-toi de la capacité

Donne-toi de la capacité

Tu connais probablement des gens qui sont réputés pour leur mal de dos. C’est rendu que même toi, tu le sais et tu considères cette variable quand tu leur proposes de faire une activité. Peut-être même que tu fais partie de cette situation avec ta cheville. Elle est tout le temps présente avec sa petite douleur agaçante qui te limite dans une foule d’activité. Bref, tu as perdu de la capacité.

Un objectif de vie serait de garder une capacité physique pour ainsi te permettre de rester indépendant le plus longtemps possible. En étant jeune, on ne voit pas cette problématique se pointer le nez et on croit à tort que cette petite cheville problématique n’est qu’un désagrément sans plus.

La réalité est toute autre.

Rapidement, cette cheville va t’empêcher de bouger parce que sous-certaines variables : changement de direction soudain, impact ou même la température, elle va te gêner. Au fil du temps, tu vas t’empêcher de faire certaines activités qui te gênent. Mets ça sur plusieurs années et de plus en plus d’activité que tu aimais faire vont disparaître de ton existence.

Donne-toi de la capacité.

D’accord, la douleur et l’inconfort qui est vécu sont bien réels. Pour certaines personnes, la limitation qu’elle ressent provient d’une blessure catastrophique qui affecte leur vie quotidiennement. Le genre de blessure qui nécessite un travail de thérapeute pour retrouver une capacité motrice. Il est même possible qu’après un travail de longue haleine avec un spécialiste, il y a encore de la limitation. Des cas comme ça, il y en a des tonnes.

La bonne nouvelle est que pour tous ces cas limités, il y en a plusieurs qui, à force de travail et d’efforts retrouvent une capacité presque semblable à leur situation pré-blessure.

L’objectif est de garder une capacité physique qui va te permettre d’entreprendre tout ce que tu veux faire dans ta vie. Tu veux au fil des années de maintenir ou même d’ajouter de la capacité. Je ne parle pas ici de faire un arraché à ton poids de corps à 60 ans. Par contre ta capacité d’exploser avec tes hanches est un bon indicateur de santé.

Comment on garde cette capacité ?

Il y a plusieurs approches possibles à cette question. Glassman, lorsqu’il a mis sur papier les fondements du CrossFit, parlait de “… apprendre et pratiquer régulièrement des nouveaux sports.” Donc, l’intention est de se mettre dans une position ou le corps est mis au défi pour apprendre et maintenir des patrons moteurs.

Tu as probablement déjà entendu cette expression : “Use it or loose it.”  Ton corps ne va pas maintenir une ou des capacités qui n’a pas de besoin régulièrement.

Avec notre vie sédentaire et la vie de bureau pour la plupart d’entre nous, les opportunités de bouger sont très limitées.

  1. Favoriser le mouvement continu lors de ta journée de travail. Ton bureau devrait être assez inconfortable pour te forcer à changer de position aux 60 minutes.
  2. T’accorder du mouvement simple hors de la maison sur une base journalière : marche, rénovation, jardinage, etc.
  3. T’exposer aux 5 patrons moteurs universel sur une base régulière: squat, pivot de la hanche, tirage, poussée et le saut.
  4. Pratiquer et apprendre de nouveaux sports.

Garde à l’esprit que les signes qu’on associe au vieillissement ne sont pas causé par l’âge, mais bien par un surplus de confort. Tu es fait pour bouger, avoir du stress sur ton corps pour que ce dernier produise une adaptation. Quand ce processus est empêché, les problèmes commencent.

Garde et donne toi de la capacité.

 

Cet article t'a plu, pourquoi ne pas le partager?

Coach Mathieu

Coach Mathieu

« Parfois la vie est parsemée d’embûches. »

Tu veux recevoir plus de contenus comme celui-ci, abonne-toi !

fr_CAFR

ÉVALUATION SANTÉ MAINTENANT