fbpx

C’est implicite

C’est implicite

Depuis les débuts de CapOp il y a plus de 10 ans, j’ai eu l’occasion de rencontrer et aider bien des gens avec leurs santé au fil du temps. Ce qui est intéressant c’est à quel point il y a des similitudes dans les motifs qui poussent les gens à vouloir entreprendre des changements dans leurs vies. Autant nous voulons être unique et être considéré de manière différente, quand vient le temps de présenter la raison qui nous pousse à changer, nous allons rapidement cacher la vérité profonde qui nous motive. 

La société nous a donné des raisons faciles pour reprendre notre santé en mains. Vous les avez déjà entendu avec les fameux “je veux”: je veux perdre du poids, je veux avoir un meilleur cardio, je veux être en forme et je veux avoir un peu plus de tonus. 

Loin de moi de prétendre que ces affirmations ne sont pas valides ou même fausses, mais je les considère vide de sens. Parce qu’elles ne sont pas spécifiques (SMART) et en même temps elles sont implicites. Ces 2 raison les rendent impossibles à atteindre.

Au fil du des rencontres, j’ai réalisé que vous voulons tous être autonome le plus longtemps possible. Il n’y a personne qui désire être dépendant d’un autre pour se mouvoir, s’alimenter et qui n’est pas apeuré par l’idée d’une maladie chronique ou invalidante. Il n’y a personne qui vient de monter plusieurs marches, se retrouve à bout de souffle et se dit: “Wow, je suis vraiment content d’avoir de la misère à reprendre mon souffle.” 

Il est important d’être précis dans nos paroles. Avec cette précision vient la clarté de la pensée. Nous établissons de l’ordre dans nos idées et nous somme en mesure d’identifier clairement notre intention. 

Nous restons des êtres émotionnels et pour que cette nouvelle démarche entreprise soit menée à bon port, nous devons y sentir un avantage marqué pour nous. “Être en forme” n’est  concret pour personne. Par contre, de ”vouloir jouer avec mes petits enfants quand je vais être vieux” peut être un très bon élément pour faire changer tes habitudes de vie. Mais ce n’est encore pas optimal, si on veut être spécifique.

L’idée est de connecter ton rationnel avec ton émotionnel. Ton côté rationnel sait ce que tu dois faire pour toi, mais ça ne se fait pas. Le fait de pouvoir jouer avec tes petits enfants fait appel à ton côté émotionnel, même si c’est quelque chose qui semblent très loin dans le temps et l’humain à de la difficulté avec ce concept. 

En précisant ce qu’on veut atteindre, nous identifions clairement l’intention: “jouer avec mes petits-enfants” peut devenir “courir, sauter, nager avec mes petits-enfants”. Ce besoin de précision va nous aider à bien identifier les moyens que l’on va utiliser pour atteindre notre objectif, ce que l’on veut atteindre. Dans un monde idéal, un objectif devrait être SMART (pour Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel). Si on revient à l’exemple de vouloir jouer avec ses petits-enfants quand on sera vieux, on peut commencer par identifier quels jeux on veut jouer, pour identifier quels mouvements on devra exécuter dans ces jeux, valider si on est déjà capable (ou incapable?) de les faires, et si on dispose d’assez de temps pour apprendre et exécuter ces mouvements en compagnie de nos petits-enfants.

Il y a souvent une prise de conscience, généralement douloureuse, qui accompagne ce genre de réflexion. C’est clair qu’en vieillissant le corps se fragilise, devient moins efficace tant pour bouger que pour se régénérer. Et cette prise de conscience arrive quand cela fait quelques années que l’on a un comportement plus ou moins optimal (sédentarité, alimentation, habitudes de vie, etc.) et soudainement on réalise que nos capacités vont en diminuant, et que si celles-ci ne sont pas extraordinaires en partant, on risque de dépérir plus rapidement qu’on voudrait. On se dit alors qu’en améliorant notre forme physique maintenant, on va allonger celle-ci dans le temps.

C’est implicite que tu ne veux pas être un fardeau pour ton entourage en vieillissant. On ne veut pas souffrir inutilement, on veut pouvoir maintenir une qualité de vie longtemps. Mais ce qui est implicite ne peut tout simplement pas servir d’objectif dans un plan santé: ce n’est pas clairement énoncé. Sauf que cette réflexion doit quand même être faite pour pouvoir arriver à des objectifs spécifiques, mesurables, atteignables, réaliste et temporel. L’aspect “qualité de vie” doit être décomposé pour identifier ce sur quoi tu peux avoir un impact, et ce que tu ne peux pas influencer (petit hint ici: il n’y a pas grand chose tu ne peux pas influencer, même ta génétique est sensible à ton environnement). Souvent cette réflexion permet de se rendre compte à quel point nous avons le contrôle de nos vies.

Cette prise de conscience, où on se rend compte que notre santé est beaucoup plus que la simple activité physique, va bouleverser nos vies. On réalise que nos habitudes alimentaires, notre sommeil, notre gestion du stress font que notre vie n’est pas aussi saine que l’on croyait. Les changements à apporter sont nombreux, et on a l’impression qu’ils feront mal, parce qu’ancrés depuis toujours. Et on a la croyance que les effets de ces changements ne se feront sentir que dans plusieurs années, alors qu’en réalité les effets de ces changements se feront sentir en quelques semaines, et même quelques jours. Le sacrifice est immédiat, mais le gain est quasi-immédiat et se fera sentir tant que l’on va maintenir ces changements. Mais ce qui rends ces changements encore plus “facile”, c’est de questionner l’origine du comportement qui cause problème.

Il est très possible que cette prise de conscience te créé du stress et que tu sois un peu perdu. C’est normal, ne t’en fais pas. Garde à l’esprit que la difficulté te fait grandir, et ces changements vont avoir des impacts positifs et supporteront ton côté émotionnel dans ta démarche. 

Ce type de changement n’est pas évident et il est possible que tu ne saches pas par où commencer. C’est là que comme entraîneur, on se positionne pour t’aider avec notre expérience, nos astuces concrètes qu’on peut te partager et t’offrir un plan adapté pour toi. D’avoir un œil extérieur qui regarde un problème qui semble complexe peut grandement t’aider pour atteindre tes objectifs que tu t’es fixés.

N’hésite pas à demander. 

Cet article t'a plu, pourquoi ne pas le partager?

Coach Mathieu

Coach Mathieu

Sometimes Life sucks

Tu veux recevoir plus de contenus comme celui-ci, abonne-toi !

en_CAEN

ÉVALUATION SANTÉ MAINTENANT