fbpx

Le changement

Le changement

“Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement.” -Bouddha

“Rien n’est permanent, sauf le changement.” -Héraclite

“Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement.” -Francis Blanche

“La résistance au changement n’est que le refus de la croissance.” – Alexandre Ruperti

Vous avez peut-être déjà vu, lu ou entendu l’une ou l’autre de ces citations auparavant. La nature permanente du changement est connue depuis longtemps: Bouddha a vécu il y a quelques 5000 ans, Héraclite en 500 av J-C. Mais on dirait qu’on oublie facilement que le changement est quelque chose de permanent. Ça va paraître prétentieux ce que je vais dire mais des changements, on va en avoir toute notre vie, alors autant apprendre à positivement surmonter les épreuves un bonne fois pour toute.

Personnellement, il y a deux principales choses que je n’aime pas et qui me causent beaucoup de stress dans ma vie: l’imprévu et le manque de contrôle. S’il y en a parmis vous qui cherchez une bonne lecture à faire, procurez-vous le livre “Par amour du stress”, de Sonia Lupien qui est directrice du Centre d’études sur le stress humain, ici à Montréal. Ce livre, qui est excellent soit dit en passant, m’a été offert par mon amie Ariane qui m’a dit: “tient, c’est pour toi, tu en as besoin”. Un grand merci Ariane car je peux maintenant partager moi aussi les principaux facteurs qui nous causent du stress. 

Pour ouvrir une petite parenthèse, les quatres facteurs principaux qui causent le stress CINÉ, dans le livre de Sonia Lupien sont: Contrôle, imprévisibilité, nouveauté et égo.

Contrôle: Vous devez avoir l’impression que vous n’avez pas le contrôle sur la situation.

Imprévisibilité: La situation doit être imprévue ou imprévisible pour vous.

Nouveauté: La situation doit être nouvelle pour vous.

Égo menacé: La situation doit être menaçante pour votre ego.

C’est caractéristiques forment l’acronyme CINÉ, une façon plus simple de vous en souvenir.

Dernièrement, plusieurs d’entre vous ont perdu leur emploi, d’autres doivent travailler de la maison et soit vivent de la solitude ou bien se retrouvent à devoir se concentrer avec une maisonnée pleine à craquer et peu d’espace libre. J’ai justement vu ce matin un de mes voisins qui se construit un bureau dans son garage! Certains même se retrouvent directement sur les lieux, dans le feu de l’action à sauver des vies ou accompagner des gens dans leur dernier souffle. Si ce n’est pas du changement, je me demande ce que c’est!

Comment vous vivez ça? Comment ça se passe? Il est possible que vous soyez correct en ce moment, à profiter de ce temps comme vacances; il se peut aussi que ce soit un moment d’extrême stress qui, se joignant avec un manque de sommeil, un manque de temps ou de structure, se transforme en une “boule de mauvais” à l’intérieur de vous. Ça se peut que ça sorte en rage ou en pleurs, ou pas du tout parce que vous gardez tout ça en dedans. Moi j’ai ma théorie sur le sujet: soit il va y avoir une hausse de naissance après ça ou bien une hausse incroyable de divorces et de séparations. Ben oui, ajoutez des séparations à tout ce stress! Tout le monde en dépression tant qu’à y être!

Je trouve important de parler de cela parce  que les probabilités sont très élevées que la soupape explose un moment donné, pour ceux qui ne trouvent pas le moyen d’accepter et de vivre avec les changements à venir. J’ai une petite nouvelle pour vous: ça risque d’arriver plus vite que vous pensez! Alors prenez action!

J’ai deux principaux sujets pour vous aider selon mes connaissances sur le sujet. Je ne suis pas devin, j’ai juste du vécu et quelques pistes de réflexions pour vous.

Accepter le changement 

  1. Acceptez intellectuellement le changement

Ignorer un changement et faire comme si ça allait passer tout seul ou se dire que ce n’est que passager et que tout va reprendre à la normale bientôt est faux. On avance et on évolue, ce qui implique qu’on se doit de se confronter. “Affronter l’éléphant dans la pièce”, comme dirait Mathieu.

En acceptant vos sentiments tels qu’ils sont, ce sera plus facile d’en reconnaître la source, d’y faire face, de travailler dessus et de passer à autre chose au lieu de repousser à plus tard.

Exprimez de manière polie ce que vous ressentez;

Prenez le temps nécessaire pour faire votre deuil, le cas échéant;

Vous venez de perdre votre emploi, vous avez le droit d’être déçu, en colère ou désespéré;

Vous vivez de la solitude ou votre situation devient insupportable, parlez-en à vos amis;

Vous travaillez maintenant de la maison avec votre conjoint et les enfants, faites une réunion de famille pour mettre un peu de structure dans tout ça afin d’éviter l’explosion éventuelle.

  1. Comprenez que le changement est inévitable.

Comme mentionné précédemment, le changement fait parti de la vie. Le cycle de la vie se définit comme suit selon wikipédia: “Période de temps pendant laquelle se déroule une succession de phases qui composent la vie complète d’un organisme vivant”. On passe par des phases, donc des changements. Certains sont plus faciles que d’autres car on a décidé de ces changements. D’autres, surviennent par surprise et c’est quand on a ces surprises, en tout cas dans mon cas, qu’on se retrouve avec un inconfort et des émotions qui, non véhiculées, grandissent et parfois nous amène à vivre des moments de stress, colère, peine, etc. On change, on évolue, on se développe et cela peut apporter de nouvelles possibilités, de nouvelles visions, de nouvelles avenues auxquelles on aurait pas pensé autrement. Qui sait, on va peut être en retirer du positif?

  1. Essayez de mettre les choses en perspective

Le changement peut être bouleversant et nous faire perdre contrôle de  nos émotions. Pourtant, en mettant les choses en perspective par rapport à votre situation personnelle, vous pourrez voir les choses d’un manière plus ouverte, voire même plus positive. Posez-vous des questions sur ce changement ou cette situation: Pourquoi cela vous cause tant d’émotions? Est-ce que votre réaction est normale ou elle est exagérée? Cherchez le pourquoi et n’hésitez pas à en parler à quelqu’un.

  1. Recadrez la situation actuelle. 

D’accord la situation vous affecte, mais est-ce que cela vous donne quelque chose de réagir ainsi? Est-ce que votre réaction vous apporte du positif ou du négatif? Est-ce que vos pensées sont justes et réalistes ou sont-elles exagérées? En vous posant ces questions, cela va vous aider à voir s’il en vaut vraiment la peine de vous en faire et vous inquiéter ainsi. Faites-vous une petite liste des 10 choses qui vont bien dans votre vie pour lesquelles vous êtes reconnaissants. Par exemple, voici ma liste quand ça ne va pas et que je panique: j’ai un toit sur la tête, j’ai de la nourriture dans le frigo, j’ai de l’électricité, je peux prendre une douche chaude, je suis reconnaissante d’avoir mon conjoint en santé, je suis reconnaissante d’être en santé, etc. Ça peut être de grosses choses et des petites telles que: profiter du beau temps, apprécier la discussion que j’ai eu avec ma voisine, prendre un bon café sur le balcon, etc. La gratitude a de nombreux bénéfices, parmi lesquels on trouve un meilleur sommeil dû à la satisfaction reliée au sentiment, un sentiment de bonheur et parfois même une meilleure résilience. Le fait de pratiquer activement la gratitude est un excellent moyen de surmonter le stress lorsqu’on est confronté à un changement de vie majeur. 

  1. Essayez de comprendre en quoi le changement vous dérange tant. 

Acceptez aussi votre capacité d’adaptation. Vous pouvez voir ce changement comme un défi mais il se peut aussi que cela vous prenne du temps. Prenez ce temps pour vous questionner et trouver les moyens que vous pouvez utiliser pour atteindre vos buts. Il ne faut pas juste voir qu’avec un changement vous avez perdu des choses mais aussi ce que vous pouvez en gagner. Essayez d’utiliser le changement comme motivation. Par exemple, si vous venez de perdre votre emploi, cela peut vous servir de motivation pour reprendre vos études, changer de carrière ou vous adapter pour améliorer vos compétences ou connaissances pour obtenir un emploi longtemps escompté.

Passez à l’action

Cette partie vous la connaissez déjà, il faut juste le faire. 

Comme on dit:”Just do it”! 

  1. Restez actifs

Pratiquez des activités qui vous relaxent mais vous gardent actifs: le yoga, la méditation, faire de l’exercice, aller prendre une marche, aller courir, etc.

  1. Restez occupés

Restez occupé par des activités que vous aimez: faire de la peinture, faire un casse-tête, faire des mots croisés, faire de la couture, faire la cuisine, etc. Non seulement cela vous changera les idées, mais en plus cela contribuera à améliorer votre vie future. Pourquoi pas découvrir de nouvelles activités? Essayez quelque chose de nouveau!

  1. Parlez à quelqu’un

Discuter avec votre entourage peut vous faire voir d’autres angles des changements qui vous affectent. Peut-être que quelqu’un va vous apporter des solutions ou un nouveau point de vue sur les conséquences du changement qui vous inquiète. Peut-être aussi que certaines personnes vivent la même chose que vous et qu’ensemble vous allez vous entraider. Le fait de savoir que vous n’êtes pas seul dans cette situation peut vous apporter mutuellement la motivation d’agir et d’accepter plus facilement la situation.

  1. Faites votre liste de buts

Faites-vous une liste d’objectifs réalistes. Qu’est-ce qui vous donne une raison d’agir, que voulez-vous accomplir? Quel est votre pourquoi? Ça peut être simple, plus précis, il n’y a pas de mauvaise réponse. Ça peut être de trouver un nouvel emploi, de vous mettre à l’exercice ou à une nouvelle activité, prévoir un voyage ou une excursion, etc.

  1. Trouvez votre voie

Est-ce que vous êtes attiré par le bénévolat, vous voulez aider les autres pour quelque chose qui vous tient à coeur? Est-ce que vous voulez devenir gardien pour animaux ou adopter un animal? Aider quelqu’un dans le besoin? Utilisez votre énergie sur quelque chose de positif. De cette façon, vous augmentez votre désir d’aider et vous vous tenez occupés de façon positive au lieu de broyer du noir.

Ce que vous devez retenir de l’acceptation est principalement deux choses: accepter les changements et passer à l’action. J’ai aussi quelques autres trucs additionnels qui peuvent vous aider: garder votre horaire flexible aux ajustements, parlez-vous de façon positive – soyez patients avec vous-même, prenez soin de vous-même par de petits gestes d’attention et surtout souvenez-vous que vous n’êtes pas seuls. 

Cet article t'a plu, pourquoi ne pas le partager?

Tu veux recevoir plus de contenus comme celui-ci, abonne-toi !

en_CAEN
fr_CAFR en_CAEN

ÉVALUATION SANTÉ MAINTENANT

Personal informations

When are you available ?

More about you...

If you have already practiced crossfit, please specify in which crossfit center below.