fbpx

Le plan alimentaire et son échec. 

Le plan alimentaire et son échec. 

Je ne sais pas pourquoi c’est si ancré dans les habitudes des gens quand vient le temps de reprendre leur alimentation en main. Est-ce un badge de prestige de pouvoir dire à ses amis : “je ne peux pas manger ça ce n’est pas dans mon plan.” Suivi généralement de la réponse des amis: “ wow, moi je ne serai pas capable de me tenir à un plan restrictif, j’aime bien trop X.”

Le problème avec les plans alimentaires est que si tu n’es pas un athlète avec une vie qui tourne autour de ton sport avec tout le suivi nécessaire journalier, et même à l’heure, le plan alimentaire est voué à l’échec pour toi.

Ben voyons, le plan marche parce que la dernière fois que tu en as fait un, tu as perdu 20 lbs… Exactement. Ce dernier fait le travail dans un cours laps de temps. Mais que se passe-t-il une fois que tu sors du cadre alimentaire imposé pour une fête, une sortie, etc ? Tu es perdu, tu “cheat” et tout ça est accompagné d’un sentiment d’échec parce que tu n’as pas fait preuve de volonté. 

Le problème avec le plan alimentaire, c’est qu’il n’a pas créé d’autonomie sur tes choix selon les différents aléas de ta vie.

Sans plan, on commence à quel endroit ?

Pour créer de l’autonomie, il faut commencer par prendre conscience de ce qu’on mange et on va faire ça tranquillement, sans virer fou en modifiant progressivement ce qu’on fait déjà.

Pour nous aider, on va se baser sur 3 critères pour nos choix :

  • Densité nutritionnelle
  • Niveau de transformation
  • Comment les aliments nous font sentir par la suite

Densité nutritionnelle :

On recherches des aliments qui contiennent beaucoup de vitamine, minéraux et des acides. On veut favoriser une variété d’aliment pour couvrir nos bases. En fait, c’est généralement des aliments qui ont peu d’ingrédients.

Niveau de transformation :

On va privilégier des aliments qui ont peu d’ingrédient et qui ont une durée de vie limitée sur le comptoir et dans le réfrigérateur. Les aliments transformés comportent généralement une foule d’additifs et d’autres ingrédients douteux qui ne sont pas optimales pour ta santé lorsque prisent en grandes quantités.

Comment les aliments te font sentir:

Ouff, ça, c’est plus difficile parce que ça demande un moment pour prendre conscience de ton état après un repas. En gros, si tu consommes des produits laitiers et que par la suite, tu as une poussé d’acné, c’est peut-être une bonne idée de diminuer ces produits. Ton alimentation devrait te remplir d’énergie et supporter une santé optimale de ton corps.

On commence par quoi ?

Avec nos 3 critères, on va commencer avec le repas le plus facile à modifier pour toi. Par la suite, on va essayer d’optimiser ce repas.

Par exemple, commençons avec un petit-déjeuner composé de:

  • Croissant
  • Moka-choco-café avec crème fouetté

Côté densité nutritionnelle, c’est assez faible et côté transformation, c’est assez haut. 

On pourrait facilement le modifier en phase 1 avec la suivante : 

  • Croissant
  • Café, crème et sucre
  • Yogourt

On vient de diminuer les additifs du dessert à boire par un café et on ajoute un peu de protéine avec le yogourt. 

Une fois bien instauré et en réalisant que tu n’es plus d’une humeur massacrante après 1 heure post déjeuner accompagné d’une baisse d’énergie, on pourrait optimiser de nouveau.

Phase 2:

  • Sandwich déjeuner avec oeuf, viande 
  • Café avec crème
  • Yogourt.

On ajoute un peu plus de protéine au déjeuner et on peut facilement privilégié un pain plus santé pour la sandwich.

On continue en phase jusqu’à ce qu’on trouve la recette de déjeuner optimale qui nous apporte dans la direction que nous voulons atteindre. Que ce soit composition corporelle, niveau d’énergie et niveau de bien-être. Cette recette doit être soutenable en tout temps pour qu’elle soit durable, 

L’objectif avec tout ça ce n’est pas d’y aller en grande avec des changements massifs sur l’ensemble de ta journée puis arrêter 2 semaines plus tard lorsque tu n’es plus en mesure de supporter les restrictions que tu t’es imposés.

Commence tranquillement, reconnaît les efforts accomplis et ajoute progressivement de la complexité en modifiant un autre repas.  La clef réside dans des petits changements dont tu vas garde sur le long terme.

Si tu es un peu perdu et tu ne sais pas par ou commencer, ton entraîneur peut t’aider dans ta démarche. Réserve toi un 30 minutes de jasette avec lui. 

 

Cet article t'a plu, pourquoi ne pas le partager?

Coach Mathieu

Coach Mathieu

Sometimes Life sucks

Tu veux recevoir plus de contenus comme celui-ci, abonne-toi !

en_CAEN
fr_CAFR en_CAEN

ÉVALUATION SANTÉ MAINTENANT

Personal informations

When are you available ?

More about you...

If you have already practiced crossfit, please specify in which crossfit center below.