fbpx

Survivre au temps des fêtes

Survivre au temps des fêtes

Le temps des fêtes est ce moment de l’année où l’on prend le temps de relaxer, voir la famille, les amis et faire le plan sur l’année qui vient de se passer. Vrai ?

En réalité, c’est plutôt une période de stress, manque de sommeil, alimentation débridée et finalement beaucoup de fatigue accumulée. Mais pourquoi ça se termine toujours de la même manière en janvier ? Peut-être que les attentes ne concordent pas avec la réalité ? Peut-être qu‘on se donne beaucoup trop de stress face à cette période ?

Aujourd’hui, je vous propose de regarder des pistes à considérer pour survivre au temps des fêtes.

Le manque de contrôle : 

Ça vient avec le temps des fêtes et le stress qui est associé au fait qu’on va trop manger ou qu’on ne pourra pas se contrôler une fois à la table.

Je l’entends souvent au sujet de l’explosion alimentaire de cette période :  » J’étais affamé et j’ai tellement mangé ! » Accompagné du regard de culpabilité.

Bon premièrement le moment est passé, t’as décidé en pleine connaissance de cause ce que tu allais manger (« t’es qqn de responsable à qui on a donné une carte de crédit et un emploi après tout.« )  Donc, on va oublier la culpabilité et plutôt ce demander quel est la leçon apprise pour ne pas retomber dans le même piège.

On va mettre des choses au clair au sujet des réceptions de Noël :

  • T‘es invité à 19hrs, tu ne vas pas manger à 19hrs tapant (à part peut-être chez les beaux-parents avec un horaire bizarre).
  • Il va y avoir de l’alcool.
  • Tu n’es pas obligé à rien.

Les repas : leçon apprise.

Arriver le ventre vide chez des amis pour un souper est probablement la condition gagnante pour manger à l’excès. Tes hôtes savent que le repas de 19hrs ne sera pas prêt pour 19hrs tapant. Tu vas probablement réellement prendre le repas à 20h30-21h00. Fait le calcul, 1h30 à 2hrs d’attente chez tes amis et ajoute le temps depuis ton dernier repas ( en passant ton latte pain d’épice n’est pas considéré comme un repas, mais plutôt un dessert btw). Wow ! T’es déjà rendu à 6 hrs de passé sans manger. Donc tu es affamé.

Tes hôtes eux, sont accueillant et vont te proposer, sur un charmant plateau festif, chips, nachos, bouchées de Noël, etc. On se rappelle, ça fait 6 heures que tu n’as pas mangé et tu as peut-être de la volonté au jour un de tes vacances mais, rendu à la 3e soirée, un peu pompette, le manque de sommeil et le stress qui s’accumule, c’est garantie que tu vas dévorer tous ce qui est en face de toi.

La solution facile : mange un repas complet avant de te rendre à une soirée. Ce qui veut dire : une solide portion de protéine, légumes et un peu de gras. Remarque que je ne parle pas de pâte, patate, pain etc. parce que tu vas en manger en masse durant la soirée donc aussi bien contrôler cette partie maintenant.

Donc, arrive avec le ventre plein, ça va être beaucoup plus facile de contrôler l’offre alimentaire qui voudrait se glisser dans ta bouche.

L’alcool: leçon apprise

Celle-là est plus difficile et elle est le prolongement d’habitudes prises tout au long de l’année, mais voici quand même. Au fait, l’aspect social de l’alcool est indéniable sans oublier la fameuse question :  » tu ne bois rien ? » qui te mets sur la sellette comme cette personne spéciale.  N’oubliez pas que cette pression sociale est très forte dans des regroupements. Si tu es le genre de personne qui n’aime pas recevoir de l’attention, prévois en conséquence avec une réponse facile toute prête.

Pour réussir à garder ta consommation sous contrôle, ça va te prendre une alternative qu’on appel le:  » qu’chose d’le fun à boire ! » Parce que de remplacer une bière par un verre d’eau ça ne tiens pas la route bien longtemps.  Il existe des tonnes d’alternatives intéressantes et pas toujours santé, mais qui ça va te permettre de te désaltérer. Rendu à ce stade, on est en gestion des dommages possibles.

La solution facile: reste toujours l’eau pétillante à laquelle tu peux ajouter de la saveur comme des fruits par exemple. L’internet est rempli de recette à ce sujet que je ne vais pas couvrir ici. (« Faites allez votre google-fu les amis.« ) 

Sinon, ma solution alcoolisée reste de se tenir loin de la bière et se tourner vers le vin et/ou l’alcool fort distillé. Parce que côté consommation totale, il va toujours en avoir moins que la bière. Une bière, ça se boit vite, un fort ça se déguste par défaut.

En passant, penses à alterner alcool et eau pétillante en début de soirée, tu vas te remercier le lendemain matin.

Tu n’es pas obligé à rien: leçon apprise

Celle-là est la plus difficile parce qu’on se sent obliger de faire plaisir à tout le monde au profit de nous–même. Que ce soit: on doit aller voir matante chose, goûter au bonbon patate de la cousine, s’assurer d’acheter des cadeaux à tout le monde où l’on va, etc. Aussi, on se sent obliger d’être festif en se couchant tard, en mangeant et buvant trop. C’est le temps des fêtes après tout ?

Mais si tu en profitais avant que tout ça commence pour établir tes limites et ton intention pour cette période.

Que veux-tu retirer pour toi, ton couple, ta famille ? Parce que si c’est de te reposer, ce n’est pas en prévoyant du déplacement Montréal, Ottawa, puis Québec avec un détour par Chicoutimi que ça va se passer.  Bien oui, tu ne vas pas faire des heureux en limitant ton déplacement durant cette période. Parce qu’après tout, le stress, la fatigue etc qui sont causés par ces voyages sans fin ne te rend pas plus heureux. Aussi bien se faire plaisir, reconnaître ses limites et les respecter.

Ce n’est qu’un exemple facile à comprendre, mais on peut faire la même chose avec les dépenses associées aux cadeaux, la surconsommation alimentaire, etc.

Détermine ton intention et pourquoi, c’est important pour toi et boom, il ne reste plus qu’à ajuster tes actions…

En terminant, vous êtes en contrôle et vous faites les choix dans votre vie. Si ces derniers vous rendent malheureux, il est possible qu’un questionnement est de mise. Juste le fait de se remettre en question est le premier pas vers du changement.

Bon temps des fêtes !

Cet article t'a plu, pourquoi ne pas le partager?

Coach Mathieu

Coach Mathieu

Sometimes Life sucks

Tu veux recevoir plus de contenus comme celui-ci, abonne-toi !

en_CAEN
fr_CAFR en_CAEN

ÉVALUATION SANTÉ MAINTENANT