Es-tu prêt ?

Es-tu prêt ?

La question est vague. Parce que le fait d’être prêt peut avoir plusieurs significations pour différentes personnes. Ici, on ne parle pas de l’apocalypse de zombie, mais bien d’être prêt à tes imprévus de la vie de tous les jours. L’impact de ces derniers ont une fâcheuse tendance à affecter ton alimentation. C’est sur cette facette que je vais diriger mon billet d’aujourd’hui.

Tu as déjà mis en place ton matin parfait. Right ? Si ce n’est pas déjà devenu une habitude, commence par là et tu reviendras me rejoindre par la suite. En passant, tu veux avoir un matin parfait. Par la suite, c’est beaucoup plus facile de bâtir sur cette victoire et avancer.

L’idée derrière être prêt, est de te préparer aux aléas de la vie que tu connais :

  • lever en retard, pas le temps de me faire à déjeuner
  • Grosse journée, je n’ai pas le goût de me faire à souper.
  • Y a rien à manger.
  • Je mange tout le temps la même chose.

Cette liste-là devient très personnelle et loin de moi l’idée de croire que je peux inclure toutes les permutations et les détails de ta vie.

Comme nous sommes tous des petites créatures d’habitudes, il y a sûrement certaine raison qui reviennent couramment. Donc, il y a moyen de voir dans quel contexte elle se répète.

Un petit exercice :

  1. identifie la problématique qui revient régulièrement durant ta semaine.
  2. Quels sont les facteurs qui font que cette problématique se produit.
  3. Identifie des solutions pour régler ces problématiques.
  4. Mettre en place pendant 1-2 semaines.
  5. Régler la prochaine problématique.

L’idée n’est pas d’apporter plus d’organisation dans ta vie. Elle est probablement assez stressante déjà comme ça. L’objectif est d’inclure l’erreur, les surprises connues et probables dans ta planification hebdomadaire. On veut te rendre plus flexible et adaptatif.

Mes trucs :

Je te présente mes trucs pour pallier à ma vie trépidante, garder un semblant d’ordre dans mon alimentation tout en supportant mon intention.

  1. Ton contrôlera l’ingestion des aliments dans ta demeure ou à l’épicerie, ils resteront.
  2. Un grand plat de plastique, dans ton frigidaire contiendra de la protéine prête à manger.
  3. Un sac de légume, dans ton congélateur, sera disponible.
  4. Pour 4 personnes, tu cuisineras en tout temps.
  5. Un pot de beurre d’amande, tu auras à portée de la main
  6. L’alcool, tu ne consommeras pas durant la semaine (du dimanche 18h au vendredi 18h)

J’ai décidé, depuis plusieurs années déjà de ne plus garder des aliments que je ne peux pas m’arrêter de manger quand je commence. Quand je désire ces aliments, je me rends à l’épicerie et j’achète ce que je désire. L’action devient consciente et en toute connaissance de cause et sans parure de “cheat day” ou de gâterie par ce que je le mérite.

J’ai toujours de la protéine cuite et rapidement accessible. Ça devient un passe-partout pour une omelette bonifiée, une super salade avec viande ou à la sauvette directement tel quel avec quelques légumes crues.

Le sac de légumes congelés reste une boué de sauvetage qui est tellement pratique pour un repas à la sauvette. Que ce soit vapeur ou sauté dans un poêlon avec quelques épices à légumes et du beurre. Tu peux t’organiser un repas assez rapide.

Tant qu’à sortir le poêlon, aussi bien de cuisiner pour 4 personnes. La beauté de cette habitude est que tu vas avoir 3 autres lunch.

Le beurre d’amande à sauvé mon couple à plusieurs reprises. Quand tu es à bout de nerf avec un fond d’être affamé, une cuillère à soupe de beurre d’amande sous la cravate et le tour est joué. Tu as calmé ta faim et tu peux retourner vaquer à tes occupations. Attention, si ce pot contrevient à la règle numéro un, tiens toi loin de cette option. Le beurre d’amande est assez riche en calorie.

Pour ce qui est de l’alcool, elle a sa place le week-end. Si tu te rends compte que tu l’utilises pour relaxer, te récompenser, te permettre de dormir, etc. Je te propose de réviser la consommation et te poser la question : pourquoi en as-tu de besoin ? Est-ce qu’il y a quelques choses que tu tentes d’endormir ?

Le fait d’être prêt n’est pas un appel à être plus organisé. Toutes ces options proposées sont assez faciles à mettre en place sans te demander plus de travail.

Dans toutes nos problématiques que nous rencontrons, la procédure reste toujours d’identifier le problème puis sa cause. Par la suite, tu détermines des solutions probables puis tu les tests en les mettant en place.

Es-tu prêt ?

Cet article t'a plu, pourquoi ne pas le partager?

Coach Mathieu

Coach Mathieu

« Parfois la vie est parsemée d’embûches. »

Tu veux recevoir plus de contenus comme celui-ci, abonne-toi !

fr_CAFR

ÉVALUATION SANTÉ MAINTENANT