fbpx

L’auto-sabotage…pourquoi et comment?

L’auto-sabotage…pourquoi et comment?

Ça peut sembler un titre qui fait peur, mais quand on en prend conscience de ce processus, il est beaucoup plus facile de passer au travers d’expériences  difficiles, et même de diminuer le niveau de stress!

Sans le savoir, plusieurs natures cohabitent ensemble, faisant parfois un peu le bordel.  Il y a d’abord ce qu’on appelle en anglais “Free Nature”, donc l’état sauvage de l’être humain.  Pensez à un bébé naissant, après un boire…il vit le moment présent, aucunes croyances, aucunes influences ne vient perturber son état actuel.  Il est juste bien et heureux.

Quand on fait référence aux “Bound nature”, ce sont ces “natures” qui nous posent des limites pour nous empêcher d’être heureux, d’être bien, d’avancer là où on veut aller.  Pensez alors à la “nature pressée” qui dans le trafic lâche tous les jurons un après l’autre, qui vous fait passer un sale quart d’heure dans la voiture à injurier tout autre conducteur, qui crée des émotions négatives et lorsque vous y pensez, vous fait arriver à la maison de mauvaise humeur, au lieu d’être content de rejoindre la famille que vous aimez tant.

De ces natures imposant des limites, découlent beaucoup de comportements et d’actions, et ces comportements sont aussi guidées par des pensées et des émotions.  Changer nos pensées et émotions qui influencent nos comportements n’est pas chose facile voire quasi impossible.  Imaginez que vous êtes triste, et que je vous dise “Arrête d’être triste”.  Pas évident d’arrêter d’être triste en claquant des doigts.  Les options qui s’offrent à nous sont donc…soit de trouver une solution à ce qui a créé l’émotion, soit de modifier la perspective sur l’événement.

Donc en résumé, voici un peu à quoi le continuum pourrait ressembler

Croyances  ➜  Pensées et émotions ➜ Comportements 

Les croyances sont ces histoires que l’on se raconte.  Les histoires qui nous disent pourquoi nous sommes qui nous sommes.  Ces histoires qui nous expliquent pourquoi le monde est tel qu’il est.  Ces histoires qui présentent pourquoi notre propre existence est telle qu’elle est.  C’est une partie de nous très involontaire qui dicte ces croyances, une partie de nous subconsciente.  Évidemment, ces croyances ne tombent pas du ciel tel quelles et ce sont elles qui guident nos pensées et émotions.  Elles nous viennent de 4 principales influences:

  • Éducationnel ce sont les apprentissages explicites et reçus.  On peut penser aux cours à l’école, dans le cadre de séminaire.  C’est ce qu’on nous a appris à croire. (ce qui est écrit dans nos livres d’écoles)

 

  • Environnemental: ce sont les apprentissages plutôt implicites.  Comment notre société voit les personnes âgées, les rôles masculins et féminins, les exemples de nos parents.  Ce ne sont pas nécessairement des paroles claires et précises, mais surtout ce qu’on comprend d’une situation (ce que font nos parents)

 

  • Expérience: Nos expériences sont une autre influence sur nos croyances, mais c’est plus compliqué. Ce ne sont pas seulement nos expériences qui nous influencent, mais notre point de vue sur nos expériences, et la perspective que nous adoptons est souvent quelque chose qui nous a été enseigné à travers notre environnement.  Pour vous aider, imaginez un enfant qui se fait mordre par un chien (petite morsure)  Selon ses croyances, un enfant peut penser que “quand un chien grogne, il pourrait me mordre” ou “les chiens sont dangereux, ils mordent toujours”.

 

  • Évolution: Nos influences évolutionnaires exercent une grande influence sur nous et il y en a plusieurs que nous pourrions couvrir ici, mais le principal qui peut contribuer à Bound Nature est notre biais de négativité.  Le biais de négativité est la réponse du corps humain à un événement.  Emmagasiner un souvenir négatif prend une fraction de seconde au cerveau de façon inconsciente, alors que celui positif peut une dizaine de secondes de travail conscient.   Le corps se fout un peu d’être heureux, il est programmé pour rester en vie.

Voici quelques exemples liés à l’auto-sabotage

Comportements

procrastination

éviter les conflits

garder ses idées pour soi

rester dans la zone de confort

éviter certaines activités

choisir les workouts

abandonner

Émotions

colère

frustration

tristesse

insécurité

jalousie

Pensées

je ne peux pas

je suis incapable

pourquoi moi?

il y aura toujours de la malchance quelque part

personne ne me comprends

ça fait mal

je vais être le dernier

je suis lent, le plus lent

j’ai besoin d’être meilleur

Sensations physiques

se sentir lourd

fatigue

se sentir faible

éviter les regards

tensions musculaires chroniques

mauvaise posture

Il est pratiquement impossible de se débarrasser des ces “Bound nature”, mais il est fort possible de vivre avec et de limiter leurs dégâts.  Voici les étapes à suivre:

Étape 1: Observation et organisation

Le but ici est de remarquer les différents comportements et de voir comment vos “Bound nature” (BN) se présentent.

à quoi elle ressemble?  Comment les autres le perçoivent?  comment ça se ressent? comment elle parle?  Quel genre de langage est utilisé?  Que pense la BN de ta place dans le monde?

Voici un exemple pour l’illustrer, la mienne.  J’ai une BN qui a peur.  Quand elle agit, mon estomac se resserre, mes lèvres se pincent ensemble.  J’hésite, le doute se joint à la partie et un langage de type “je ne sais pas trop, mmmmm peut-être, est-ce que je pourrais?” se présente.

Étape 2:  Séparation et dissociation

Il s’agit ici de créer le personnage, afin de le dissocier de ton toi naturel, de ton toi “sauvage et libre”.  On lui donne un nom, on peut  même l’habiller et le faire parler.  Ici, on sort papier et crayon et il faut l’écrire, il faut qu’il existe sur papier pour l’aider à se détacher de soi.

Si je poursuis avec mon exemple, mon “bound nature” qui a peur s’appelle Jojo.  Petite personne frêle, qui regarde souvent le sol, épaule basse.  Elle longe les murs quand elle marche, elle a peur de se faire remarquer.  Elle parle à voix basse.

Étape 3: Évaluation constante du “Bound nature” vs “Free nature”

À quelle fréquence se présente ce personnage? quel genre de place prend-il? Es-tu capable de le reconnaître et le voir venir?  Est-ce qu’il apparaît dans des situations particulières?

La reconnaissance de ces différents comportements vous permettra de réagir de façon différente et de pouvoir maximiser votre plein potentiel pour avancer vers des objectifs, mais aussi pour vous permettre de vous libérer de certains stress et être plus heureux au quotidien

Chaque “Bound nature” est dictée par une croyance cachée qui ne nous sert plus.

 

Référence: How to stop self sabotage de Rachel Binette

Cet article t'a plu, pourquoi ne pas le partager?

Coach Véro

Coach Véro

« Memento mori »

Tu veux recevoir plus de contenus comme celui-ci, abonne-toi !

fr_CAFR
en_CAEN fr_CAFR

ÉVALUATION SANTÉ MAINTENANT